Triste jour pour la démocratie



L’Assemblée nationale française a adopté, mardi, en première lecture une nouvelle loi antiterroriste qui consiste à faire entrer dans le droit commun les principales mesures d’un régime qui est censé demeurer exceptionnel, à savoir l’état d’urgence, en vigueur depuis les attentats du 13 novembre 2015. Le pouvoir de la justice est rogné au profit de …


Retrouvez l’article sur Triste jour pour la démocratie
Source: Quotidien

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *