Pour les enfants rohingyas au Bangladesh, aller à l’école pour « oublier »



Avec son regard vide et flottant, ses lèvres qui ne sourient jamais, Sayeed Nul dénote dans le tohu-bohu espiègle de ses camarades de classe, enfants rohingyas de Birmanie réfugiés au Bangladesh. Ce garçon de 11 ans est comme désincarné lorsqu’il décrit l’attaque qui a poussé sa famille à fuir leur village birman l’année dernière. Sa …


Retrouvez l’article sur Pour les enfants rohingyas au Bangladesh, aller à l’école pour « oublier »
Source: Quotidien

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *