Paroles de techniciens: Rodenbour (Schifflange): «Un passage à vide critique de quinze minutes»



Patrick Leogrande (Mersch) a nettement préféré la seconde période de ses ouailles à la première. Johann Bourgadel (Junglinster) s’est étonné de la tactique de Berbourg en début de match, tandis que Carlo Schroeder (Vianden) s’est rongé les ongles en comptant les occasions manquées par son équipe, avant d’être soulagé en seconde période.


Retrouvez l’article sur Paroles de techniciens: Rodenbour (Schifflange): «Un passage à vide critique de quinze minutes»
Source: Wort

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *