La crise catalane, une épreuve aussi pour le gouvernement belge



L’exil bruxellois de Carles Puigdemont met à l’épreuve la coalition au pouvoir en Belgique, dont la forte composante nationaliste flamande (N-VA) fait bruyamment entendre sa sympathie pro-catalane, au risque de gêner le chef du gouvernement Charles Michel, en plus de fâcher Madrid. « Ne pas jeter d’huile sur le feu »: tel était le mot d’ordre du …


Retrouvez l’article sur La crise catalane, une épreuve aussi pour le gouvernement belge
Source: Quotidien

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *