Une ambition encore lointaine



En 1973, Alain Peyrefitte, figure du Gaullisme et membre de l’Académie française faisait publier un essai intitulé Quand la Chine s’éveillera… le monde tremblera. Il y expliquait que compte-tenu de la taille du pays et de la croissance de la population, la Chine finirait par s’imposer au reste du monde dès qu’elle aura maîtrisé une …


Retrouvez l’article sur Une ambition encore lointaine
Source: Quotidien

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *