Merkel, « chancelière du climat » de plus en plus décriée



Longtemps dépeinte en « chancelière du climat », Angela Merkel doit affronter le risque que l’Allemagne manque ses objectifs d’émissions polluantes, mais refuse pour l’heure de préparer l’abandon du charbon ou des moteurs à combustion. « Angela Merkel ne se distingue pas tant que ça de Donald Trump. Enfin si: au moins, Trump est honnête », déplorait récemment l’hebdomadaire …


Retrouvez l’article sur Merkel, « chancelière du climat » de plus en plus décriée
Source: Quotidien

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *